Clasificación de hábitats del Paleártico

La classification des habitats du paléarctique reprend la même méthodologie que la typologie CORINE Biotopes qu’elle étend à l’ensemble du domaine paléarctique. Elle comporte 6228 codes répartis en 9 grandes familles de milieux (1. Coastal and halophytic communities, 2. Non-marine waters, 3. Scrub and grassland, 4. Forests, 5. Bogs and marshes, 6. Inland rocks, screes and sands, 7. Deserts, 8. Agricultural land and artificial landscapes, 9. Wooded grasslands and scrubs). Les habitats naturels et semi-naturels sont plus ou moins détaillés selon les types de végétation, les habitats artificiels sont traités plus sommairement. La classification paléarctique concerne en priorité les végétations des pays membres du Conseil de l’Europe. Elle est plus complète pour les habitats des pays de l’Europe communautaire, un peu moins pour ceux des régions frontalières (Afrique du Nord, Ukraine, etc.). Pour certains États des versions spécifiques actualisées et plus complètes ont été publiées dans les années 2000 mais sans inclusion dans la classification globale de 2001. Les habitats des régions externes au Conseil de l’Europe sont beaucoup moins détaillés. La classification paléarctique s’appuie largement sur la classification phytosociologique – avec laquelle elle propose des correspondances indicatives -, mais intègre également d’autres paramètres comme la dominance physionomique d’une espèce ou une localisation géographique donnée. Les codes à un chiffre correspondent aux grandes familles de milieux citées précédemment, on ajoute ensuite un autre chiffre puis une décimale et jusqu’à 6 chiffres après la décimale pour décrire des types de végétation de plus en plus précis. La classification paléarctique a été publiée officiellement en 1996 (Devillers et Devillers-Terschuren) sous la forme d’une liste de codes et de leurs intitulés. Ces données ont été reprises dans une base de données dénommée PHYSIS dans laquelle ont été ajoutés correspondances phytosociologiques, descriptifs et références bibliographiques. La classification paléarctique a ensuite connu des évolutions traduites par de nouvelles versions de PHYSIS dont la dernière, reprise ici, date de 2001.

DEVILLERS P., DEVILLERS-TERSCHUREN J. & VANDER LINDEN C., 2001. PHYSIS Palaearctic Habitat Classification. Updated to 10 December 2001. Institut Royal des Sciences Naturelles, Bruxelles. Compléments à la table : SPN-MNHN / INPN, febrero de 2010.

Versión original oficial de la clasificación paleártica : DEVILLIERS P. & DEVILLIERS-TERSCHUREN J., 1996. A classification of Palaearctic habitats. Nature and environment, No. 78, Council of Europe, Strasbourg, 194 pág. ISBN 92-871-2989-4.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

w

Conectando a %s